Atelier de croquis urbain avec l’association « A l’Encre du Toi(t) »

Le temps d’un après-midi l'(H)urbain est allé à la rencontre des adhérents de l’association « A l’encre du toi(t) » ! Quelques heures pour discuter et croquer (en couleur) la ville de Montrouge.

Par l'(H)urbain, à Montrouge

Salle numéro 12 de la Maison des Associations de Montrouge.

Samedi après-midi. 15 heures.

L’ambiance est studieuse. Seuls les sourires et les conversations sur la vie quotidienne viennent interrompre  le bruit des crayons glissant sur le papier. Le public est divers. Il y a des initiés et d’autres qui viennent pour la première fois. L’on parle rapidement perspectives, envies, représentations de la ville. L’on dessine, gomme, re dessine,  laisse de côté pour mieux reprendre. Les dessins du jour sont collectifs (à quatre mains), à l’abri des aléas de la météo du mois de février. Certains dessins sont géométriques d’autres à mains levés. Certains sont réfléchis, d’autres spontanés. Pour croquer ils utilisent leurs imaginaires, leurs vécus ou piochent des idées içi et là au gré des lectures. Nous comprenons vite que dessiner c’est construire.  A l’Encre du Toi(t) ne propose pas un cours. Il propose plutôt un temps de respiration dans une semaine bien chargée pour dessiner (a ville.

Le dessin passe pour certains au second plan. Le but étant d’échanger et de se sociabiliser. Après deux heures passés, les yeux rivés sur le crayon, les feutres et le papier, l’(H)urbain les a questionné sur leurs motivations et les sentiments qui les traversent quand ils dessinent. Extraits

« Dessiner la ville c’est plus facile que de dessiner un personnage. En ville les personnes sont là mais ce ne sont pas eux que je veux mettre au premier plan. Ils habillent leur environnement ».

« Dessiner ici c’est se libérer un moment ou tu peux prendre le temps. C’est comme ouvrir une parenthèse sans dialogue. Cela fait du bien. Cela fait du bien de se déconnecter. »

0a0f38e3-cf1a-47d0-8ba9-93221b3e8083

« Le temps s’arrête. Là ou l’on te demande d’accélérer, tu es fixe et c’est ton environnement qui bouge tout autour de toi. C’est contradictoire avec ce que l’on attend de nous toute la semaine ».

« Ce que j’aime c’est que ce n’est pas un cours. Ce n’est pas normé. Il n’y a pas le professeur et les apprenants. Tout le monde apprend. C’est accessible à tout le monde ».

776ec50b-9ce5-415c-a351-5904345dd518.jpg

« Même en allant au même endroit, les bâtiments sont très différents selon les dessins. Parce que nous dessinons en interprétant ce que l’on voit sans principes architecturaux ! »

« On apprend à connaître son environnement et se questionner sur ce qui est autour de nous. On apprend à connaître sa ville. C’est une façon de se questionner sur notre ville. Petit à petit on adopte un discours sur Montrouge ».

22416a04-1b1e-47dd-af8c-09f1251fdaec.jpg

« Moi je suis contente de venir aux ateliers. On a construit des choses ensembles. Au début on était assez inquiets sur nos capacités, mais on s’améliore vite. Ca permet de rencontrer des gens très différents. On n’a pas le même profil et on se retrouve autour du dessin. »

« Il faut le dire … au bout de 2 heures on est rincés quand même. Et à la fin, c’est la vie qui reprend … »

c0642b25-da47-4f19-a097-9c123f98914c

Vous pouvez suivre l’association via leur site internet et leur page Facebook !

👉🏾www.encre-du-toit.org

Rejoignez l'(H)urbain aussi sur Facebook

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s